Wednesday, November 15, 2017

Fashion | Autumn Outfit

♫ Now listening : Super Chill - Spellwrks 

Bonjour, bonsoir à tous! Comme promis, je vais recommencer à partager avec vous des looks plus fréquemment que ces deux dernières années. Aujourd'hui je vous présente une tenue aux couleurs de l'automne...











FOREVER 21 black hair ribbon | vintage dress 
MANGO belt | TOPSHOP heels

J'ai trouvé cette robe à Anvers en Belgique, dans la même friperie où j'ai acheté la robe rouge de mon article mode précédent. Il s'agit, encore une fois, d'une robe longue (en dessous du genoux). Je me souviens que lorsque j'étais dans la boutique, j'ai tout de suite été attirée par ce motif automnal. Je n'avais pas vu, avant de l'essayer, que la robe avait des épaulettes. Au début j'avoue avoir eu un doute et puis au final je me suis dit qu'il était impossible que je passe à côté d'une pièce pareille! 

Ce que j'aime beaucoup chez cette robe c'est le fait que, quand je la porte, je me sens "adulte". C'est bête à dire, mais j'ai l'impression que ces fameuses épaulettes me donne de l'aplomb. C'est comme si il pouvait m'arriver tout et n'importe quoi en la portant (vous allez sûrement me prendre pour une folle en lisant ça mais c'est vrai!).

Afin d'accentuer ma taille, j'ai décidé de porter une ceinture et pour allonger mes jambes j'ai mis cette paire de hauts talons dont la couleur rappelle celles de la robe.

Voilà, j'espère que ce nouveau look vous plait! Je vous retrouve bientôt avec un nouvel article. Je vous embrasse fort et vous souhaite un bon mercredi!

Sunday, November 12, 2017

Music | Top 5 songs (October 2017)

Bonjour, bonsoir à tous! J'espère que vous allez bien depuis vendredi. Vous avez dû le remarquer, je suis plus présente sur le blog en ce moment et cela s'explique par le fait que j'ai fini mon stage depuis deux semaines déjà! Je suis donc en "vacances". J'en profite pour écrire, aller au cinéma, faire des expos bref, me cultiver. Aujourd'hui on parle musique! J'avoue avoir eu du mal à faire ma sélection  ce mois-ci parce que j'ai fait pleins de découvertes musicales diverses et variées en octobre. Sans plus attendre, voici mon Top 5...



Like the first time de Lay-Far featuring Magic Number : J'ai écouté beaucoup de house  et de dance ce dernier mois et parmi mes trouvailles il y a ce morceau. Ce que j'aime c'est qu'il m'emporte et me fait bouger à la fois. Je peux aussi bien l'écouter seule face à mon ordi en train d'écrire, qu'accompagnée à une soirée détendue par exemple avec un petit verre de vin blanc (oui oui je suis totalement en train de m'imaginer cette scène alors que je suis actuellement affalée sur un canapé). J'aime cette dualité, ce côté libre qui fait penser aux vacances et ce côté "branché" qui rappelle les évènements mondains. Je pars trop loin j'ai l'impression, je vais m'arrêter là... 


It's a Blue World de CoryaYo : Encore un morceau répétitif comme il le faut, s'écoutant aussi bien seul(e) qu'accompagné(e). Pas grand chose à dire à part que ça s'écoute vraiment bien et que j'adore ce genre de musique. En bonus, ce petit clip avec des effets spéciaux qui en rendrait jaloux plus d'un.




Arietis de Freddie Hubbard : On change d'ambiance et on se laisse porter par ce morceau de jazz datant de 1961. J'ai toujours beaucoup aimé le jazz mais j'avoue que ce n'est pas un genre musical que je peux écouter à longueur de journée (il ne faut pas que je sois dans un état nerveux et/ou fatigué par exemple parce que sinon ça me prend vite la tête et ça m'énerve très vite). Ceux qui aiment la trompette seront ravis en tout cas! Freddie Hubbard est un trompettiste connu pour avoir contribuer à l'expansion du mordern jazz et du bebop : il était très doué pour improviser.



Kiss Kiss Bang Bang de High Contrast : Vous connaissez mon amour pour les samples? Et bien je crois que, justement, ce que je préfère dans ce morceau c'est la reprise du "Now you say you love me" du standard de jazz Cry me a river, premièrement interprétée par Julie London en 1955. Là encore, c'est un titre que j'aurais du mal à écouter à n'importe quelle heure mais je trouve ce morceau original alors je me suis dit qu'il serait intéressant de le partager avec vous (et puis je fais genre j'ai de la culture aussi parce que j'ai reconnu les paroles et tout et tout).



Grape Choice de Tajima Hal : J'adore tout simplement. Tout est parfait dans ce morceau. Il n'y a rien à ajouter d'autre! J'aime beaucoup le clip aussi totalement psychédélique avec ces couleurs criardes et personnages dansant. À écouter à toute heure pour le coup et en boucle!


J'espère que ce top 5 vous a plu. Je vous souhaite un merveilleux dimanche et vous retrouve très prochainement. Je vous embrasse!

Friday, November 10, 2017

Mood Post | #Instamonth 16 (October 2017)

Bonjour, bonsoir à tous! J'espère que vous allez bien. Aujourd'hui je partage avec vous toutes les photos que j'ai prise avec mon Iphone et postées sur mon compte instagram au mois d'octobre. Il y a, comme le mois précédent, quelques photos de tournage par-ci, par-là et puis, comme d'habitude, des clichés parisiens et des fleurs...


02/10 : La vue de l'un des décors du film.

Église Saint-Sulpice



07/10 : Burrata, tomates cerises et basilic



10/10 : Une jolie boutique qui se trouvait sur mon chemin quand je me rendais sur un décor du film.

11/10 : Je me suis promis de ne pas craquer et de ne pas acheter un sac à dos de cette marque. Je les trouve magnifiques mais je ne comprends pourquoi ils coûtent aussi chers... Enfin bref, celui-là appartient à ma meilleure amie d'enfance (@clothilde_frd) et je n'ai pu m'empêcher à le prendre en photo. 
12/10 : Un de mes décors favoris du tournage...

14/10 : Petite mise en scène automnale.


15/10 : Parce que oui, je suis une fille qui a huit coussins sur son lit (et qui en veux encore plus), une couette IKEA trop jolie et qui écoute John Coltrane en vinyl. 


16/10 : Le profil de Madame La Défense.


17/10 : Quand tu portes tes Timberland et un pantalon couleur ocre, que tu marches dans les feuilles mortes et qu'un dernier rayon de soleil t'éclaires : tu prends une photo pour te souvenir de ce doux moment d'automne...


18/10 : Photo de tournage dans un parking de la Gare Montparnasse. Il s'agit de Louise qui faisait partie de l'équipe régie. J'étais en train de faire des allers-retours entre le camion (où il y avait tout le matériel caméra) et l'un des quais de la gare (où nous tournions) et je suis tombée sur elle, seule. J'ai trouvé ça poétique alors j'ai pris une photo à son insu.

20/10 : Quand je passe par des rues parallèles à celles qui sont bondées par les touristes...


21/10 : Photo avec mon papa à l'Opéra Garnier.



23/10 : J'ai pris cette photo dans un endroit totalement improbable au bord du route à Noisy-le-Sec lors du tournage. Je revenais de la cantine qui se trouvait à quelques rues du décor et je suis tombée sur un mur de ces feuilles aux teintes automnales : impossible de ne pas prendre mon téléphone pour les prendre en photos. J'ai été surprise par un de mes collègues qui m'a vu sortir de cet endroit improbable comme je vous le disais et qui m'a regardé comme si j'étais complètement folle ahah ^^ Je lui ai ensuite expliqué la raison pour laquelle je m'étais aventurée dans ce recoin mais je pense que je suis encore plus passée pour une tarée. Enfin bref, une anecdote de plus à vous raconter! 


Rue Crémieux, Paris 12ème


31/10 : Joli bouquet de fleurs offert par mon oncle.


Voilà pour le mois d'octobre. J'espère que vous avez passé un superbe mois et vous retrouve dimanche avec un article musique! Bon week-end à tous et toutes.

Wednesday, November 8, 2017

Cinema | October 2017


♫ Now listening to : Genesis - Justice 
01/10 : Le Château de verre de Destin Cretton. Quel joli film pour commencer le mois d'octobre! Ce dernier s'inspire d'une histoire vraie incroyable : une famille nomade au père aimant ayant un penchant pour l'alcool qui le rend désagréable mais bizarrement attachant (je ne me lasse pas de Woody Harrelson, toujours aussi parfait dans son rôle d'homme "raté" et bougon). On pense forcément à un film du même genre : Captain Fantastic de Matt Ross sorti l'année dernière qui raconte aussi l'histoire d'une famille, menée par un père charismatique, vivant à l'écart de la société. Ce que j'ai préféré dans Le château de verre c'est que le film est moins moraliste. Cependant les deux films sont à voir!


01/10 : Faute d'amour d'Andrei Zyvagintsev. Après avoir vu Le château de verre, j'ai décidé d'aller voir Faute d'amour. Je ne connaissais ni le sujet, ni le réalisateur et quelle découverte! (Il est connu pour avoir réalisé Leviathan qui a gagné le prix du scénario au Festival de Cannes en 2014). Je suis sortie du film complètement abasourdie. J'ai trouvé que tout était parfaitement traité : l'histoire est retranscrite avec brio par la mise en scène; chaque plan est cadré avec précision, éclairé sublimement. C'est d'une beauté froide incomparable et ça vous met dans un état second. En bref j'ai adoré! 


02/10 : Dans un recoin de ce monde de Sunao Katabuchi. Je suis un peu confuse sur ce film... J'ai trouvé ça très poétique et très mignon mais je n'ai pas vraiment accrochée au dessin, aux couleurs. Ce qui m'a perturbée aussi c'est le fait que tout est traité avec une sorte de légèreté et de joliesse alors que le sujet du film est déprimant au possible (c'est l'histoire d'une fille mariée "de force" - son mari est très gentil et super amoureux donc ça va - et qui déménage dans une ville inconnue loin de sa famille et tout ça se passe dans les années 40 sur fond de guerre et bombardements à Hiroshima). Il y a une séquence qui m'a particulièrement choquée : une petite fille est assise pendant des jours à côté du corps de sa mère qui se décompose et cette scène est toute "mignonne". Je ne sais pas si c'est un parti prit voulu ou peut-être moi qui est mal interprété en tout cas j'ai trouvé ça étrange. Le film est bien cependant et je ne suis pas déçue de l'avoir vu. C'est juste que je ne m'attendais pas du tout à ça...


06/10 : Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve. Oui c'est beau, magnifique, somptueux; c'est contemplatif et on en prend plein les yeux à chaque seconde. Est-ce que cela a besoin d'être aussi long cependant? Les films de trois heures j'en ai vu et ça ne me fait pas peur mais quand cela se fait ressentir c'est mauvais présage et là, je dois dire que je les ai senties passer les 2h43 (j'avoue je suis allée le voir un vendredi soir après une semaine de boulot donc ce n'était peut-être pas le meilleur moment mais quand même!). Je n'ai pas non plus été emportée par l'histoire que j'ai trouvé un peu plate... Jared Leto m'a énervée (depuis Suicide Squad il est dans le sur-jeu et c'est bien dommage) et j'ai trouvé ça décevant que tout reste assez en surface. Le personnage de Jared Leto par exemple est totalement inutile et n'apporte, selon moi, rien. La 3D est, elle aussi, vaine et j'ai trouvé la musique trop rentre-dedans et assez pesante. En bref : une photographie irréprochable mais un scénario à revoir. À voir tout de même pour la beauté des plans. 


07/10 : Le sens de la fête d'Olivier Nakache et Eric Toledano. La salle était pleine quand je suis allée voir le film. Il faut dire que depuis Intouchables, le duo Toledano-Nakache rapporte gros. J'avais assez hâte de voir ce film et cela pour plusieurs raisons : 1. Vincent Macaigne (je suis amoureuse de lui) 2. La bande annonce était plutôt attrayante. Au final, j'ai passé un bon moment! J'ai ri à plusieurs reprises avec le public (sensation assez agréable je trouve). 


14/10 : Confident Royal de Stephen Frears. Je n'ai pas grand chose à dire à propos de ce film. Si je l'ai vu au cinéma, je recommande plutôt de le voir chez soi avec un thé bien chaud et des petits biscuits à 17h un samedi par exemple ahah. Ce n'est pas le film de l'année ni le meilleur du réalisateur mais ça se laisse bien regarder et l'humour anglais me fait toujours rire.


15/10 : Ça tourne à Manhattan (Living in Oblivion) de Tom DiCillo. Je dois voir ce film depuis longtemps déjà (cela doit bien faire deux ans qu'une amie m'a prêté le dvd) et ça y est c'est enfin chose faite! Je suis une grande fan de Steve Buscemi, que je trouve drôle sans vraiment le vouloir. Ce film est plutôt hilarant quand on connait un peu les tournages parce qu'on se rappelle tous ces petits accidents qui peuvent si vite arriver. Bref, plutôt sympathique et marrant avec un sacré bon casting!


22/10 : Knock de Lorraine Lévy. Avant de le voir je ne savais pas que ce film était un remake d'une première adaptation cinématographique de 1951 réalisée par Guy Lefranc avec Louis Jouvet. Le sachant maintenant je me demande bien pourquoi Lorraine Lévy a voulu en faire une nouvelle adaptation. Omar Sy est très bon mais j'ai l'impression qu'il devient sa propre caricature : il fait du Omar Sy et je trouve dommage de le voir toujours dans le même rôle... Le film est sympathique mais franchement la bande-annonce est suffisante. 


24/10 : La passion Van Gogh de Dorota Kobiela et Hugh Welchman. Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre en allant voir ce film : je n'avais ni vu la bande-annonce, ni rien lu à propos. Si l'animation m'a perturbée tout d'abord j'y ai finalement accrochée (je me suis demandée pendant tout le film ce que Van Gogh en aurait pensé si il était vivant). Ce que j'ai trouvé regrettable cependant c'est que le film était doublé en français. Je sais qu'en France, la plupart du temps, les films d'animation sont doublés et souvent ça ne me dérange pas plus que ça parce que le doublage est bon mais là il m'a énormément perturbée. Bilan : bon film mais à voir en version originale!


24/10 : The Square de Ruben Östlund. Un film qui m'a laissée sans mots quand je suis sortie de la salle et pendant plusieurs jours après son visionnage. Aujourd'hui, avec du recul je pense honnêtement que c'est un des meilleurs films que j'ai vu cette année. Ce film m'a plu par bien des aspects : 1. Tout ce qu'il raconte, dénonce est parfaitement en accord avec la mise en scène. 2. Qu'on aime ou pas, il crée un impact sur tout un chacun. 3. C'est beau ET bien! En effet, la photographie est vraiment réussie selon moi et, bien que certains cadrages m'ont paru étranges parfois, l'ensemble est fort plaisant. Les acteurs sont exceptionnels, le scénario est écrit à la perfection et c'est DRÔLE! Si j'avais été seule dans la salle je pense que je me serais roulée par terre par moments. Un film qui fait réfléchir et qui mérite bien sa palme d'or.


25/10 : Au revoir là haut d'Albert Dupontel. Tout le monde en parle : c'est LE film français qui casse les codes. Une tragi-comédie ambitieuse et réussie. J'ai personnellement été très touchée par la direction artistique du film : les décors, les costumes (les masques), les couleurs etc... tout est beau à voir et nous plonge totalement dans l'univers du réalisateur et de l'histoire qu'il raconte. Si j'ai été gênée par quelques extravagances à la caméra, j'ai trouvé l'ensemble fort réussi. Cela nous confirme qu'il existe des français qui se donnent les moyens de réaliser des films qui peuvent être populaires mais pleins de poésie. Chapeau l'artiste!

Et vous, qu'avez-vous vu au cinéma ce mois dernier?


09 10