Wednesday, April 5, 2017

Cinema | March 2017

Avec mes partiels de fin d'année je n'ai pas pu autant profité du cinéma comme je le fais normalement. Ce mois-ci je n'ai donc vu que 8 films (pour moi ce n'est pas beaucoup mais ça peut sembler l'être pour d'autres personnes). Voici donc sans plus attendre mon avis sur les films que j'ai vu au mois de mars 2017...


07/03 : Split de M. Night Shyamalan. J'ai trouvé ce film d'une nullité absolue... J'adore James McAvoy et je ne peux pas cracher sur sa performance; malgré cela le scénario reste pauvre et pleins de failles. J'ai trouvé certains cadrages vraiment laids et la mise en scène plutôt ratée. Pourquoi les adolescentes ont-elles besoin de finir en culotte et soutien gorge? Pourquoi avoir des gros plans sur leurs corps dévêtus et en particulier sur la poitrine de l'actrice principale alors que ça n'apporte strictement rien? Je pense aussi que toute personne qui a un cerveau comprend toute l'histoire sans qu'on lui montre forcément les faits alors pourquoi avoir des flashbacks qui ne font qu'appuyer des anecdotes qui sont déjà lourdes et inintéressantes? Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas autant ennuyée devant un film et la fin était vraiment la cerise sur le gâteau! Je vous invite plutôt à regarder la série United States of Tara si vous voulez voir un personnage aux multiples personnalités.

07/03 : Patients de Grand Corps Malade et Mehdi Idir. Une vraie jolie réussite pour ce premier film qui retrace un bout de vie de l'artiste. Beaucoup d'humour, un très bon choix de casting, une B.O géniale, une mise en scène maitrisée. Très bon film qui provoque pleins de belles émotions et change de tous les drames typiquement français qu'on à l'habitude de voir. On sort le sourire aux lèvres et l'envie d'en découvrir un peu plus sur Grand Corps Malade (ce que j'ai fait ensuite en rentrant chez moi).


13/03 : Bon film s'inspirant d'une histoire vraie avec une morale typiquement américaine mais qui n'est pas trop "lourde". Le casting est vraiment bon, on rit avec les personnages et on a de l'empathie pour eux. Les morceaux composés par Pharell apportent une vraie fraicheur au film et de la bonne humeur à vous redonner de l'espoir! A voir chez soi avec un bon petit thé (ou un chocolat chaud pour ceux qui préfèrent) et des petits gâteaux. 


14/03 : Grave de Julia Ducournau. Toute personne qui suit de loin ou de près l'actualité du cinéma est au courant de ce film français ovni qui a fait le tour des festivals et dont on entend parler depuis Cannes 2016. J'avais très peur de le voir parce que ce type de film, c'est-à-dire film de genre gore, n'est vraiment pas ma tasse de thé. Quand je regarde Grey's Anatomy je détourne les yeux de l'écran alors qu'on ne voit rien, c'est vous dire à quel point je redoutais les scènes de cannibalisme du film (je n'ai d'ailleurs pas pu regardé ces scènes en question je vous l'avoue sans honte). Ce film est vraiment unique. Qu'on l'apprécie ou non, il ne laisse pas indifférent et ce n'est pas le film qui risque d'être oublié (je ne pense pas que je le reverrai mais c'est à voir au moins une fois). Pendant toute la projection j'étais dans un état second et j'ai ressenti toutes sortes d'émotions. En sortant de la salle j'étais complètement déboussolée : je ne savais pas si j'avais adoré ou détesté. Avec le recul je pense que ce film est un objet cinématographique incontournable pour toute personne curieuse de voir quelque chose de différent. Il y a beaucoup de très bons éléments et d'autres moins réussis forcément (la fin est malheureusement une petite déception pour moi...) J'ai trouvé le lien entre les deux soeurs parfaitement retranscrit et il y a un vrai travail sur les corps, les gestes et la façon de se déplacer des acteurs que j'ai trouvé parfaitement exécuté. A VOIR! 


21/03 : Paris pieds nus d'Abel et Gordon. J'avais vu La fée du même duo que j'avais absolument adoré et qui fait aujourd'hui partie de mes films favoris. Je n'avais pas regardé la bande annonce pour n'avoir aucune attente, j'y suis donc allée un après-midi, avant qu'il ne soit retiré des salles de cinéma. Je suis toujours fan de leur univers cependant je dois avouer que La fée reste celui des deux qui m'a le plus touché. Paris pieds nus raconte une jolie histoire totalement loufoque qui se passe à Paris, un Paris qu'on n'a pas forcément l'habitude de voir (les quais de Seine mais vers Beaugrenelle et non pas Notre Dame de Paris ou Hotel de Ville). J'ai trouvé qu'il y avait peut être moins de folie alors que j'en aurais voulu davantage. Et la mise en scène (cadrage/lumière/décors) que j'avais trouvé parfaite dans La fée, était d'un niveau inférieur dans Paris pieds nus... Un film qui reste néanmoins fort sympathique.


22/03 : T2 Trainspotting de Danny Boyle. J'avais adoré Trainspotting (le premier, l'original). J'avais à la fois hâte de retrouver cette fantastique brochette d'acteurs tout en ayant une peur d'être déçue. Je dois dire que cette suite fonctionne bien et est assez réussie. C'est vraiment sympa de voir ce que sont devenus les personnages vingt ans après, les emmerdes et l'humour toujours bien présents. Il y a une séquence en particulier que j'ai beaucoup aimé : c'est une scène d'improvisation de chanson qui est vraiment très drôle. 


27/03 : The lost city of Z de James Gray. Je n'avais pas vu la bande annonce alors je n'avais aucune idée de l'histoire. Ce que je savais par contre c'était que le film était signé James Gray et la photographie Darius Khondji (Seven, Minuit à Paris, Delicatessen...). J'avais vu la veille The Immigrant du même réalisateur et par le passé j'avais aussi vu et apprécié Little Odessa et The Yards. Je connaissais donc déjà plutôt bien son genre de film, son univers. Je dois dire que j'ai bien aimé mais j'ai trouvé qu'il manquait un "petit quelque chose". Petit quelque chose qui m'avait aussi manqué dans The Immigrant. Tout est plutôt beau, l'histoire est intéressante mais je reste sur ma fin et je ne saurais vraiment expliquer pourquoi. Si vous avez l'âme d'un aventurier, que vous avez toujours voulu découvrir l'Amérique du Sud et que vous aimez l'Histoire, ce film est fait pour vous. (Petit bonus à la clé pour celles ou ceux qui aiment Robert Pattinson : il tient un second rôle dans le film!)


31/03 : Ghost in the shell de Rupert Sanders. Quand j'ai vu le nom du réalisateur apparaître à l'écran il me semblait familier. Après une courte recherche j'ai constaté qu'effectivement j'avais déjà vu un de ses films : Blanche-neige et le chasseur sorti en 2012 (il n'a d'ailleurs pas fait d'autres longs métrages). Je n'ai pas vu l'animé japonais et ne connaissait donc pas l'histoire ni l'univers. J'y suis allée par curiosité et pour me détendre après mes partiels de fin d'année. J'ai été agréablement surprise par la réussite de la 3D que je n'ai pas trouvé inutile (pour une fois!). Le scénario n'a rien de transcendant. La direction artistique est par contre, totalement maitrisée et plutôt impressionnante. A voir pour l'image en particulier selon moi. 


No comments:

Post a Comment

09 10